NFS-Mania.com | Need for Speed : Rivals, Most Wanted, World, The Run, Shift 2 Unleashed, Hot Pursuit, Carbon
Camera Control v1.2 (7)
Jaguar XKR-S (28)
Porsche Cayenne TurboS '17 (27)
Porsche Carrera GT - texture fix (47)
Honda Civic 1.4 VTI “ Spoon “ (63)
NFS MW : Rim Pack (129)
Toyota Supra RZ (85)
Porsche 911 (993) (124)
"Unknown Unleashed" Fanmade-DLC (125)
NFS Most Wanted Widescreen fix (430)
NFS Carbon Widescreen Fix (219)
Intel met du coeur à l'ouvrage
Posté par XanderSX Le 29/07/2007 à 14:34
Profitant des nombreux retards accumulés par son concurrent AMD, Intel complète sa gamme de processeurs dual et quadri-cœurs de deux petits nouveaux : les modèles Core 2 Extreme QX6850 et Core 2 Duo E6850. Quoi de neuf ? Et bien nous allons voir ça au travers de cet article, qui introduira d’abord ces deux processeurs dans leurs gammes respectives, et les comparera ensuite aux deux modèles auxquels ils viennent succéder.

Ne mélangeons pas les dual-cores avec les quadri-cores. Ainsi donc, le Core 2 Duo E6750, muni de deux cœurs, sera suivi par le Core 2 Duo E6850, tandis que le Core 2 Extreme QX6800, muni de quatre cœurs, sera suivi du Core 2 Extreme QX6850. Qu’ont ces nouveaux arrivants face à leurs prédécesseurs respectifs ? Et bien, tout deux se voient passer d’un FSB1066 à un FSB1333. Ce qui confère donc au bus système une fréquence de 1333MHz et permet d’augmenter la bande passante théorique du processeur puisqu'elle passe de 8,5 Go/s à 10,6 Go/s.« Jouant un rôle fondamental dans les performances de tout processeur, l'augmentation de la fréquence de bus système permet à Intel de mieux tirer parti de l'importante bande passante mémoire offerte ne serait-ce que par la DDR2-800 en mode dual channel »

- citation du site Clubic

Intel Core 2 Extreme QX6850Assurant son avance sur le terrain du quadri-cores, Intel garde son noyau Kentsfield d’actualité et reprend également son architecture quadri-cœurs bien connue en collant deux noyaux dual-cores côte à côte sur une seule et même puce physique. Ce qui permet d’en conserver les avantages, mais aussi les inconvénients. Pourquoi ne pas simplement coller quatre cœurs sur un même noyau ? Bien que cette solution soit plus optimale, elle pose à la fabrication quelques soucis, soucis que l’on peut sentir du côté d’AMD qui n’a toujours pas sorti le moindre Barcelona de ses usines…

Architecture Core oblige, chaque groupe dual-cores profite de sa propre mémoire cache L2 partagée, le partage total de cette même mémoire entre chaque cœur n’étant toujours pas à l’ordre du jour. Intel ne résout donc toujours pas une question potentiellement source de ralentissements : la communication entre les cœurs les plus opposés. Le passage au FSB1333 ne changera rien au temps perdu par une instruction si celle-ci doit transiter du cœur 1 au cœur 4 par le biais du bus système.

Le Core 2 Extreme QX6850 est compatible avec les cartes mères récentes socket LGA775, acceptant les processeurs à FSB1333, sont donc de la liste celles basées sur les chipsets Intel P965, Intel i975x, Intel P35 ou nForce 680i SLI. Il n’embarque pas moins de 585 millions de transistors et un noyau Kentsfield qui passe en révision G0, cette dernière visant une plus faible consommation et une réduction du dégagement thermique, tout de même annoncé à 130 Watts non-négligeables !

Intel Core 2 Extreme QX6850 (Face)Intel Core 2 Extreme QX6850 (Dos)

Ce processeur, toujours gravé en 65nm, est doté d’un coefficient multiplicateur de 9x pour une fréquence bus de 333 MHz, le tout cadencé à 3 GHz, ainsi que d’un total de 8 Mo de mémoire cache, 4 Mo par chaque groupe de deux cœurs. On retrouve l'EM64T pour la prise en charge des instructions 64 bits, l'Intel VT pour la virtualisation ou encore les instructions SSSE3 (ou Supplemental SSE3). Petit détail qui ravira les fans d’overclocking, le coefficient multiplicateur est augmentable.

Traitons maintenant du Core 2 Duo E6850 : dual-core, il est lui aussi cadencé à 3 GHz et utilise un bus système de 1333 MHz et un coefficient multiplicateur qui tombe à 9x comme sur le Core 2 Extreme QX6850, il comporte 4 Mo de mémoire cache partagée entre les deux cœurs, et 220 millions de transistors pour une gravure en 65nm. Il affiche un TDP de seulement 65 Watts.

Intel Core 2 Duo E6850

Toujours au format Socket LGA775, le Core 2 Duo E6850 propose lui aussi la compatibilité EM64T pour les systèmes 64 bits, l'Intel VT pour la virtualisation ou encore les instructions SSSE3, ainsi que l'Intel XD qui marque les zones mémoires utilisées, évitant à tout autre programme la possibilité de les détourner pour un buffer overflow. Finissons enfin sur l'Enhanced Intel Speedstep qui est de la partie et permet une régulation automatique de la fréquence de fonctionnement et de la tension d'alimentation du processeur.

Tout vent dans les voiles, le navire Intel profite largement de l’avance qu’il a gagnée sur AMD et continue de compléter sa famille de processeurs. Ses derniers nés se présentant comme une alternative munie du FSB1333, qui, tout en tirant meilleur parti de la bande passante mémoire, lui permet de proposer des processeurs lancés à 3 GHz, Intel espère contrer avec avance les futurs Phenom et Barcelona d’AMD, tout en proposant un choix plus étendu sur le rapport qualité/prix aux utilisateurs qui n’ont pas des bourses , tout jeu de mots exclu, phénoménales, mais qui souhaitent profiter des dernières innovations processeurs.